• MK, récit d'un déporté arménien - Baskin Oran - Editions Turquoise - Boutique en ligne

M.K. Récit d’un déporté arménien Dix années d’errance parmi les Kurdes et les Syriaques

16,00

Manuel Kirkyacharian

Témoignage

Texte établi par Baskin Oran
Traduit du turc par Elif Saner et François Skvor

ISBN 978-2-9514448-1-2
Parution : février 2008
140×210 mm. 160 pages.
Illustrations : 22 photos et 5 cartes.
Prix : 16 €

Catégorie :

Product Description

Quatrième de couverture

« J’aurais dû mourir à l’âge de neuf ans. Cette vie, je ne la dois qu’à la grâce de Dieu. »

Telles furent les dernières paroles de Manuel Kirkyacharian. Adana. Sud de la Turquie. 1915. Il a neuf ans. Déporté comme des ­centaines de milliers d’Arméniens, il perd son père, sa mère, une partie de son ­entourage. Il est vendu, échangé…

Quasiment parvenu au terme de sa vie, il décide de consigner, sur bandes ­magnétiques, les souvenirs de cette enfance tragique : le bain de sang, les fuites successives pour échapper à ceux qui l’ont « adopté » et cette errance de dix ans achevée à Alep où il retrouvera ceux de ses proches ­restés en vie. Paroles quasi indicibles, et pourtant ­paroles dites, en turc, langue qu’il connaît le mieux.

La force de ce récit réside bien ­sûr dans l’atrocité des événements que vécurent Manuel Kirkyacharian et les siens. Mais elle tient ­également à l’attitude si particulière adoptée par le narrateur.

Il raconte tout simplement sans jamais se mettre en avant, en se ­dissimulant presque derrière ces deux initiales, « M.K. ». Il narre sans ­pathos et sans haine. Il a su pardonner et trouver des remèdes aux ­cauchemars qui le hanteront tout au long de sa vie.

Un récit en cela unique et captivant, empreint d’une véritable émotion. Un témoignage exceptionnel sur ce terrible massacre.

Baskin Oran est une figure de proue de la société civile en Turquie. ­Professeur en sciences politiques, intellectuel engagé, il écrit pour plusieurs titres de la presse turque. Il a également publié de nombreux ouvrages et articles concernant les relations internationales, les nationalismes et les droits des minorités.